L’Art abstrait en quête de définitions, Paris-New-York-Tokyo, 1944-1964

Colloque international, 7-8 février 2019, Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne, organisé par le CELLAM, EA 3206 Rennes 2, en partenariat avec la Maison des sciences de l’homme de Bretagne dans le cadre du projet REL-ARTS porté par Françoise Nicol, MCF, langue et littérature françaises.

Le colloque est l’aboutissement d’une réflexion menée depuis 2016 sur la peinture à Paris dans l’après-guerre (1944-1964). Il se propose de questionner l’art abstrait dans cette période quand il est devenu un « phénomène mondial » (Dora Vallier). Non avec la prétention d’en donner une définition univoque, mais pour tenter d’explorer le maquis des dénominations dans le champ de la peinture, de mettre en lumière la variété des démarches artistiques et la complexité des circulations des œuvres, des artistes et des divers acteurs de la vie artistique, à Paris, au Japon et aux États-Unis. La peinture sera envisagée sous l’angle de la « relation critique », pour reprendre la formule de Jean Starobinski. Les enquêtes se fonderont en grande partie sur la base documentaire des Archives de la critique d’art–INHA de Rennes.

Conseil scientifique international

Nathalie BOULOUCH, MCF histoire de l’art, université Rennes 2, et directrice  des Archives de la critique d’art-INHA. Martine COLIN-PICON, docteur en en langue et littératures françaises et chercheur indépendant.Laurence IMBERNON, historienne d’art, conservatrice au Musée des Beaux-arts de Rennes. Jean-Pierre MONTIER, professeur de langue et littérature françaises, CELLAM, université Rennes 2. Françoise NICOL, MCF de langue et littérature françaises, université de Nantes, CELLAM. Timothée PICARD, professeur de langue et littérature françaises, CELLAM. Jean-Michel RABATE, professeur de littérature française université de Pennsylvanie. Natalia SMOLIANSKAIA, historienne d’art et commissaire d’exposition, Moscou (Russie).Pierre VILAR, MCF en langue et littérature françaises, université de Pau.

Comité d’organisation

Laurence BOUVET-LEVEQUE 
(Cellule Recherche UFR ALC, université Rennes 2). Nelly BREGEAULT-KREMBSER 
(Cellule Recherche UFR ALC, université Rennes 2). Yolande SAMBIN, Chargée de projets, MSHB – USR CNRS 3549. Jean-Pierre MONTIER et Françoise NICOL.
Assistante : Sophie CHAPEY, titulaire d’un master en Histoire de l’art (université Rennes 2).


Voir le programme complet du colloque


Vous aimerez aussi...