Symposium PRISME/MoDe(s) – 5 décembre 2017

Archives de la critique d’art, Rennes

Symposium international du programme PRISME en partenariat avec le programme MoDe(s)

Scroll down for English version

 

Opus International, no 7, juin 1968 (couverture : Roland Topor).

L’engagement aux temps des révoltes : enjeux politiques de la critique d’art internationale pendant la guerre froide

 

Le symposium est consacré aux relations multiples qui se tissent entre critique, art et politique depuis 1945, en appréhendant le critique d’art comme un acteur politique interagissant avec des contextes historiques et géographiques mouvants. Inséparables du contexte de la guerre froide et des moments de révolte qui se sont succédés surtout pendant les années 1960, les activités de la critique du second XXe siècle sont marquées par des constellations et interdépendances fluctuantes au sein des réseaux intellectuels, lesquelles jouent sur le statut même de la critique d’art, tiraillé, face aux urgences sociopolitiques, entre nouveaux défis et crises.

Attentive aux conflits politiques nationaux et internationaux ainsi qu’aux crises internes à la critique, cette rencontre de spécialistes propose d’examiner à nouveaux frais les discours et échanges des années 1950 aux années 1970, fédérés en particulier par l’Association Internationale des Critiques d’art (AICA). Fondé sur un vaste examen d’archives inédites, le symposium tente de situer des cas précis, bien souvent transnationaux, de l’engagement politique de la critique dans un triple mouvement : à la fois au regard de sa réactivité – fidèle à sa mission étymologique de « passer au crible » –, de sa capacité d’intervenir dans l’espace public et de sa force prospective au sein d’une société en pleine mutation.

Cette manifestation est issue d’une collaboration entre le programme MoDe(s) de l’Université de Barcelone et le programme PRISME, hébergée aux Archives de la critique d’art.

 

Télécharger le programme au format pdf  

 

Matinée

9H30 – Accueil

10H – Introduction par Paula Barreiro López (Universitat de Barcelona, coordinatrice du programme MoDe(s)) &  Antje Kramer-Mallordy (Université Rennes 2, coordinatrice du programme PRISME)

10H15 – Richard Leeman (Université Bordeaux Montaigne), Situation de la critique d’art : l’Assemblée générale de l’AICA en 1968

11H – Julie Sissia (Sciences Po), La contestation, le terrorisme, l’art contemporain. La RFA, modèle ou repoussoir pour la critique d’art française ?

11H45 – Juan Albarrán (Universidad Autónoma de Madrid), Art, criticism and politics in Spanish Conceptualism

 

13H- Pause

 

Après-midi

14H30 – Juliane Debeusscher (Universitat de Barcelona), « Aussi longtemps que durera cette nuit du 21 août. » Échanges entre critiques d’art et artistes français et tchécoslovaques dans les années 1960-1970 

15H15 – Mathilde Arnoux (Centre allemand d’histoire de l’art), Les représentations des relations artistiques Est-Ouest au prisme de la critique d’art (années 1960-1970)

16H-Pause

16H15 – Sophie Cras (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Include us out »: les critiques d’art américains à l’AICA

17H – Discussion finale

 

Lieu :

Archives de la critique d’art

4 allée Marie Berhaut – Bât. B

F-35000 RENNES

http://www.archivesdelacritiquedart.org/

 

Organisation :

Archives de la critique d’art

EA 1279 Histoire et critique des arts

Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne

Projet Modernidad(es) Descentralizadas : Arte, política y contracultura en el eje transatlántico durante la Guerra Fría ( HAR2014-53834-P), Universitat de Barcelona

Paula Barreiro López

Antje Kramer-Mallordy

 

Accès libre dans la limite des places disponibles.

 


Engagement in times of revolt: the political stakes of international art criticism during the Cold War

 

The symposium addresses the multiple crossings between the practice of criticism, art and politics since 1945, contemplating the art critic as a political actor that interacted with changing historical and geographical contexts. Inseparable from the Cold War context and the moments of revolt that followed each other during this period, especially the 1960s, art critics’ activities in the second half of the 20th century are marked by fluctuating constellations and interdependencies within intellectual networks. They influenced the proper status of art criticism, torn between socio-political emergencies, new challenges and crises.

Paying particular attention to national and international political conflicts, as well as internal crises within the sphere of art criticism, this meeting of specialists proposes to examine discourses and exchanges from the 1950s to the 1970s, in particular those developed around the International Association of Art Critics (AICA). Relying on an extensive study of unpublished archives, the symposium attempts to locate specific cases, often transnational, illustrating the political engagement of critics from a triple perspective: in terms of their reactivity – faithful to its etymological mission of “sift through” (passer au crible) -, their ability to intervene in the public space and their forward-looking force in a changing society.

This event is the result of a collaboration between MoDe(s) research project from the University of Barcelona and the PRISME programme, hosted by the Archives de la Critique d’Art.

 

Download the program

Location :
Archives de la critique d’art
4 allée Marie Berhaut – Bât. B
F-35000 RENNES

http://www.archivesdelacritiquedart.org/

Organization: 
Archives de la critique d’art
EA 1279 Histoire et critique des arts
Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne
Project Modernidad(es) Descentralizadas : Arte, política y contracultura en el eje transatlántico durante la Guerra Fría ( HAR2014-53834-P), Universitat de Barcelona
Paula Barreiro López
Antje Kramer-Mallordy

 

Free access, upon availability.


Vous aimerez aussi...